Rencontres à Madagascar à l'Institut des Jeunes Aveugles d'Antsirabé
Florence et Sylvain sont partis à la rencontre des jeunes DEFICIENTS VISUELS de l'Institut des aveugles d'ANTSIRABE à MADAGASCAR du 12 novembre au 21 décembre 2008, après plus d'un an de préparation. Un projet sur le thème des ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES (APA) ; et plus particulièrement le VELO en TANDEM !

Menu

1. Accueil
2. Présentation
3. Au jour le jour
4. Sensibilisation
5. Partenaires
6. Nous contacter

Album photos Madagascar



Zain en Tandem à Antsirabe

 

 

 Notre passage à Antsirabe aurait-il laissé des traces ?

 

Publicité pour Zain, compagnie de télécommunication présente à Madagascar. Rouler à 11 sur un tandem. Vu devant l'hôtel Ville d'Eau à Antsirabe.   

 

Alice, Lucie et Sandrine ont vu cette publicité pour Zain, compagnie de télécommunications présente à Madagascar, affichée à Antsirabe il y a quelques mois, juste devant l'hôtel Ville d'Eau.

Merci à elles pour cette photo ! 



Publié à 21:35, le mardi 24 novembre 2009, Antsirabe
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Restitutions du projet

 

 

 Bonjour,

 

Si vous voulez en savoir plus sur ce projet, n'hésitez pas à nous contacter !

 

Des restitutions du projet, des temps d'échange et de partage ont eu lieu avec :

- l' Association des Pupilles de l'Enseignement Public Sud Rhône-Alpes - Service d'Aide et d'Accompagnement pour l'Autonomie et l'Intégration Sociale de l'isère (SAAAIS 38),

- le Cyclo Club Chabeuillois et Eglise Réformée de France Chabeuil-Châteaudouble,

- la Maison Cantonale des Personnes Âgées,

- le Comité Grenoble-Isère de l'Association Valentin Haüy,

- l'Eglise Réformée de France Montmeyran-La Baume-Cornillane,

- etc. 



Publié à 21:32, le mardi 24 novembre 2009, Meylan
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Déjà 10 jours !

Et oui, nous sommes de retour au pays !

Cela fait maintenant 10 jours que nous avons retrouvés l'environnement que l'on connaît bien : famille, amis, montagnes, froid et neige en Décembre !  

Nous pensons régulièrement à ce que nous avons vécu à Mada. Nous avons aussi très souvent le souvenir de certains visages, de certains paysages et de certains moments inoubliables !

En cela, des choses qui nous semblaient naturelles avant nous interrogent ou nous choquent : nos courses dans le supermarché bondé de gens pressés, les prix en euros, la surconsommation, le grand nombre de voitures sur la route, l'absence de vaches sur la route, la tristesse des gens dans la rue, le petit nombre d'enfants qui marchent sur le trottoir, la chaleur de l'eau de la douche, l'épaisseur et la douceur du papier hygiénique, la grandeur de notre appart', l'épaisseur de notre matelas, le nombre modéré de femmes enceintes, l'eau potable en tournant le robinet, accès internet sur place, fromages et pain à chaque repas, tout ça.

 

 Nous commençons maintenant à rédiger le bilan. Nous préparons aussi un montage audio-vidéo-photos pour nos familles, l'AVH (Association Valentin Haüy) de Grenoble, l'association SAAAIS (Service d'Aide et d'Accompagnement pour l'Autonomie et l'Intégration Sociale) et la MCPA (Maison Cantonale de Personnes Agées) de Meylan. 

 

En espérant que vous ayez passé également de bonnes fêtes de fin d'année,

nous souhaitons à tous nos lecteurs français et malgaches (et autres !) 

une très Bonne Année 2009 et surtout une Bonne Santé !

Veloma !

 



Publié à 12:06, le jeudi 1 janvier 2009 dans 3. Au jour le jour, Cognin
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

L'heure du départ et Showdown à l'école spécialisée

Salut !

 

Scoop

La table de showdown n’est pas terminée. Elle semble robuste et conforme aux tailles règlementaires. Il manque une couche de vernis et quelques finitions. Selon son constructeur, elle devrait être complète la semaine prochaine. Des élèves et des enseignants ont tout de même pu l’utiliser ; ils ne voulaient plus s’arrêter !

 

 

 

 

Sensibilisation des parents

Cette fin de semaine, les parents d’élèves étaient accueillis à l’institut pour une sensibilisation aux capacités de leurs enfants. Au programme : différents cours en salle, des démonstrations (pilage du riz, lessive, mobilité, orientation, showdown, etc.), des visites d’élèves qui « réussissent » (une élève intégrée en collège, et une visite de l’élevage de poules Naly). D’ailleurs la démo de showdown fut un véritable show ! Deux élèves qui avaient découverts l’activité la veille ont joués devant les parents avec beaucoup d’aisance. Ensuite, des parents se sont affrontés. Contrairement au deux élèves, ils ont été en grande difficulté auditive pour repérer le déplacement de la balle. La raquette passait souvent à coté de la balle. Sylvain a dû calmer la foule de parents enthousiasmés ! Dans cette situation, les parents étaient handicapés, les élèves non.

Les grands départs

Les élèves rentrent chez eux en ce moment. Certains partent loin : 15 heures ou plus de taxi-brousse. Ce matin, après avoir bouclé leurs valises, ils ont participé à un culte de Noël riche en chants et en poèmes. Puis, ils ont découvert leurs bulletins de notes en braille (+ une copie du bulletin en noir). Les jeunes qui suivent la formation professionnelle dans le village de campagne (Loharano) étaient aussi de la partie. Naly aussi était là. Le vendredi, elle vend à l’école des œufs de son élevage.
Après cette cérémonie, certains élèves, studieux, ont même rouvert leurs bagages pour y ajouter un ou deux livres en braille.
Et puis, il a bien fallu se dire « au revoir » ; avec un certain pincement au cœur. Nous rêvons déjà de pouvoir revenir ! Mais nous ne savons pas si cela se réalisera. Avec Jacqueline, Justin et Naly, ce temps de séparation nous a paru  b i e n  l o n g. Les premiers « au revoir » eurent lieux à 10 h, après la cérémonie. Un peu plus tard, tous les cinq, blaguant de choses et d’autres, attendions notre tour pour rencontrer le directeur (chacun pour des raisons différentes) ; un directeur toujours très occupé !
C’est aussi le temps de la séparation avec notre cher matériel : les deux tandems. C’est Mémé, l’éducateur et enseignant en mobilité et orientation, qui a la tache de l’entretien de ces deux vélos. On garde le tandem blanc jusqu’à demain, pour aller visiter le marché aux zébus dans la campagne voisine.


Quelques chiffres, la suite

1 poule pondeuse = 8000 Ar
1 rayon de roue arrière de tandem cassé ; du coté de la roue libre bien sûr ; de ce coté là c’est plus long à changer. Nous avons pu le remplacer tout à l’heure.

Quelques chiffres, petite devinette

Combien de poules peuvent tenir dans un panier, sur une surface d’un mètre carré ?

Réponse ci-dessous :

 

A deux, c’est mieux.

En ce moment, Florence est occupée sur un autre ordi. En effet, elle aura une excellente nouvelle à vous annoncer un peu plus bas. Alors, je lui dis : « Je signerai cet article de mon nom, car finalement, je l’écris seul ». Florence me répond : « Pourquoi ? Je pense comme toi ! ».
C’est beau l’amour ! Oui, nous nous disons régulièrement que nous avons beaucoup de chance d’être ici à Madagascar, tous les deux, en amoureux. Après plus d’un mois de vie commune 24h/24h je n’ai toujours pas de trace de griffures, Florence non plus. Nous partageons pleinement cette aventure dans une entente parfaite. Je suis vraiment désolé pour toi lecteur : 0 scène de ménage au compteur, nous n’avons rien à te raconter dans ce registre !

 

 

Mes émotions du moment sont ambiguës.

Je suis à la fois
triste de quitter les amis d’ici, triste de quitter la chaleur et les fruits de l’été, triste de quitter ce beau pays,
et impatient de retrouver la famille.

Heu, c’est pas fini. Il reste encore deux jours. Carpe diem.


@+


Sylvain

 

Salama à vous tous !


ça sent le départ !
Comme vous avez pu le comprendre, c’est le temps des aux-revoirs !
Notre séjour ici ne fut pas si long mais en 5 semaines, plus de 8h par jour à l’institut, nous avons eu le temps de nous attacher aux enfants et aux enseignants ! Tout à l’heure, à midi, après le départ de tous les enfants, la cour de récréation et les couloirs étaient bien vides ! Paradoxalement, j’ai été, d’abord, très contente de voir ces enfants préparant leurs bagages avec beaucoup d’excitation. Ensuite, j’ai été émue de voir certains parents très proches de leur enfant. Les élèves ont peu d’affection ici au centre ! Heureusement, il y a l’amitié !

Pour les enseignants aussi, il paraît que notre absence au centre va être « étrange » les premiers temps ! Ils avaient pris l’habitude de voir le tandem blanc contre l’arbre de l’entrée.

[Intervention de Sylvain : c’est très beau ce que tu dis là, Florence MAIS quelle est LA bonne nouvelle ?]

Alors, la bonne nouvelle, c’est :
Je suis admise à l’école de puéricultrices du CHU de Grenoble pour la rentrée de Janvier 2009 !
En effet, l’école m’a laissé un message vocal sur mon portable m’annonçant la bonne nouvelle ! Il y a eu de nombreux désistements sur la liste principale. Et malgré ma 28ème place sur la liste complémentaire, je suis reçue !
Après l’étonnement de cette dernière nouvelle, c’est la joie !

Veloma !

 



Publié à 18:29, le vendredi 19 décembre 2008 dans 3. Au jour le jour, Antsirabe
Commentaires (2) | Ajouter un commentaire | Lien

Mada : FOFAJA Antsirabe - EPHATA Fianarantsoa - Ralita à Isorana

 

Ino vaovao ? Quoi de neuf ? 

Réponse aux questions

Guillaume, le frère de Florence.

Pouvez-vous nous parler un peu des magasins dans la ville ?
Il y a pleins de petits magasins en tous genres : épiceries, quincailleries, 2 boulangeries, etc.  On peut aussi acheter des tas de choses (rayons de grandes surfaces) le long des trottoirs! Pour que vous compreniez un peu mieux, voici quelques exemples : une dame vend des cacahuètes, un monsieur vend des piles, un autre cinq tas de quatre prunes, du petit bois, des bouteilles en plastique vides, des bonbons, du charbon, etc.
Pour les aliments, nous nous « ravitaillons » essentiellement au marché à côté de l’hôtel et à l’épicerie en bas de l’hôtel. Plus rarement, nous allons à « LA » grande surface de la ville.

Ici, un bel étalage de légumes !


Où en sont-ils côté nouvelles technologies ?
Ici, depuis quatre ans, presque tout le monde s’équipe de téléphones portables ! Même la fille qui vend des cacahuète possède un portable ! Sinon, le haut débit est très très rare ! Les cybers n’en sont pas équipés ! Les lecteurs DVD, la télé et la chaîne HIFI restent chers.

Cécé, une amie.
« et vous vous lavez comment ? dans un seau ? »
C’est le luxe à l’hôtel : y’a une douche sur le palier, avec même de temps en temps de l’eau chaude !


La visite d’Aurore à Antsirabe


Elle a été surprise par la propreté des rues. En effet, tôt le matin, les balayeuses travaillent dur. Elle a pu observer les séances d’Education Physique et Sportive, visiter les classes et les différents services de l’institut. Avec elle, jeudi, nous avons pu visiter l’école primaire publique du centre de rééducation motrice de Madagascar à Antsirabe. Cette école accueille des élèves à mobilité réduite pour une scolarité primaire. Elle accueille également des élèves déficients intellectuels. Sylvain voulait voir si cette école aurait la possibilité d’accueillir un stagiaire. Oui, c’est possible, car tout est possible à Madagascar. Seulement, ils n’ont pas de matériel de sport, pas de prof de sport, et pas de terrain à proximité. [La veille on est passé à l’institut des jeunes sourd d’Antsirabe, et là, il y a une intéressante possibilité de stage !].
Le séjour d’Aurore fut très court, mais riche en échanges !


EPHATA à Fianarantsoa

Vendredi, direction le Sud : Fianarantsoa. Départ prévu : 12 h. Seulement, un motard a percuté le véhicule de notre chauffeur qui venait nous chercher. Après de multiples faux départs : départ effectif : 16 h ! La route est belle ! La nuit tombe, les arbres aussi. Un fort vent a renversé quelques arbres sur la route ici et là. Nous sommes arrivés à l’unique centre école catholique de l’île rouge : EPHATA à 21 h. Un très bon matelas nous attendait, nous avons bien dormi comme des loirs !
Samedi matin, Aurore nous fait visiter les lieux. Le centre a été inauguré en 2005. Il accueille aujourd’hui 30 jeunes de 6 à 20 ans. Les bâtiments sont splendides et confortable. Les élèves disposent d’un matériel pédagogique abondant. Aurore a dispensé une séance de torr-ball avec les grands, pendant une heure. Elle a beaucoup discuté avec Sylvain des activités physiques adaptées qu’elle propose aux élèves. Ce fut une bien belle rencontre !

 


Aurore anime une séance de Torball

 

 


Florence et Aurore. Florence a trouvé un chapeau pour sa maman.

 

 

Cher Ralita, chez Ralita et sa famille

Ralita conduit un des quatre taxi-brousse entre Fianarantsoa et Isorana (30 km plus à l’Ouest). Il habite avec sa femme et ses sept enfants, dans ce beau et grand village de 2000 habitants. Nous avons reçu un accueil chaleureux et émouvant ! La cuisine de Saol, la femme de Ralita, est succulente. Chaque plat est un chef d’œuvre, chaque repas un festin. Hier matin, les enfants nous ont fait découvrir les collines voisines. On a découvert des dizaines d’espèces d’animaux et de plantes. Ce séjour sera un des meilleurs souvenirs du voyage !!!

 


Grenouille

 

 


Araignée 

 

 

"Gros lézard" 

 

Quelques chiffres en passant

1 euro = 2250 Ariary,
1 salaire minimum (conseillé, car il n’existe pas): environ 75 000 Ar/mois = 33 euros,
1 aller-retour Tananarive - Paris = 850 euros = 2 millions Ar,
1 nuit à l’hôtel, à partir de 10 000 Ar

1 kilo de bananes ou mangues ou litchis : environ 600 Ar,
1 kilo de riz au détail : 1100 Ar,
1 pizza = 8000 Ar,
125 g de fromage à lait pasteurisé du président = 6200 Ar (et c’est pas du Picodon AOC de Crest !)
1,5 L d’eau en bouteille : 1000 Ar,
1 bon pain 1200 Ar,

1 mn de connexion à Internet : 20 ou 30 Ar,
1 L de gasoil : 2530 Ar.

15 à 50 personnes dans un taxi brousse.
Environ 50 à 70 élèves dans une classe de collège.
0 crevaison avec les tandems depuis le début du séjour.

La suite des chiffres dans un prochain épisode ! Suspens !


Antisrabe - Parc de l'Est


Publié à 18:29, le lundi 15 décembre 2008 dans 3. Au jour le jour, Antsirabe
Commentaires (4) | Ajouter un commentaire | Lien
<- Page précédente
 
News : Visitez films complet pour regarder d'autres streaming vf gratuit sur vk.com, Netu.tv et Youwatch.org